L'UMP dans la ligne de mire du Front national

le
0
Marine Le Pen se satisfait d'un affaiblissement du cordon sanitaire établi par les autres partis vis-à-vis du FN.

Forte de son score à la présidentielle et de ses résultats aux législatives, Marine Le Pen veut croire qu'elle va désormais contraindre l'UMP à s'entendre avec elle. La patronne de l'extrême droite semble convaincue que les ­dissensions apparues, au sein de l'UMP, sur l'attitude à adopter envers le FN, ne resteront pas un feu de paille. Elle parie sur la montée en puissance des voix qui, au sein de l'ex-majorité présidentielle, réclament peu ou prou de s'entendre avec elle.

La digue anti-FN «a implosé» et le front républicain «est enterré», ­a ­affirmé Marine Le Pen la semaine dernière dans une interview au quotidien Le Télégramme. La ligne du «ni gauche ­ni FN», adoptée par la droite modérée depuis l'entre-deux-tours des cantonales de 2011 et confirmée la semaine dernière, représente, en tout cas, une évolution notable. Voilà moins de trois ans, l'UMP avait appelé à voter pour ­la liste de gauche au deuxième tour de la municipale partielle d'H

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant