L'UMP contre «le refus du débat» de Hollande

le
0
François Hollande a opposé une fin de non-recevoir à la proposition de Nicolas Sarkozy d'organiser avant le second tour trois face-à-face entre les deux finalistes.

Le débat sur les débats est-il clos? Pas si sûr. Certes, François Hollande a opposé une fin de non-recevoir à la proposition de Nicolas Sarkozy d'organiser avant le second tour trois face-à-face entre les deux finalistes, sur les questions internationales, économiques et sociales, et de société. Le candidat PS a dit non tout de suite, dimanche en milieu de soirée, en invoquant «la tradition de la Ve République». Il a réitéré son refus plus tard dans la nuit à l'aéroport de Brive, où l'attendait un avion pour Paris, en lançant: «Comme Nicolas Sarkozy est en mauvaise posture, il voudrait changer la règle. Eh bien, on ne change pas la règle quand on est un mauvais élève. Quand on a eu une mauvaise note, on ne demande pas à changer de professeur!»

«Projet contre projet»

Mais rien n'empêche d'essayer. Le président-candidat a donc remis ça lundi matin, devant son QG de campagne. «Lorsque François Hollande débattait tranquillement entre camarades socialistes,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant