L'UMP confrontée au cas d'une cadre passée par l'extrême droite

le
3

PARIS, 15 décembre (Reuters) - Nathalie Kosciusko-Morizet recevra lundi après-midi une secrétaire nationale de l'UMP qui, selon Libération, est passée par le Siel, un micro parti d'extrême droite affilié au Rassemblement Bleu Marine de la présidente du Front national. Fatima Allaoui, conseillère régionale du Languedoc-Roussillon, a été nommée vendredi secrétaire nationale de l'UMP à la formation professionnelle, sur proposition de "NKM". Si son "aventure politique" à l'extrême droite était confirmée, "toutes les conséquences" en seront tirées, a assuré lundi la vice-présidente de l'UMP, auteur d'un livre intitulé "Front antinational". "J'ai proposé cette jeune femme dont j'ai trouvé qu'elle avait un parcours de qualité (...) et par ailleurs un parcours issu de la diversité, et je souhaite promouvoir dans l'organigramme du parti des personnes avec des profils différents", a-t-elle déclaré sur France Info. "Je ne savais absolument pas (...) qu'elle avait eu cette aventure politique, et je la recevrai dès cet après-midi. Si c'était confirmé, on en tirerait toutes les conséquences", a-t-elle ajouté. "Nicolas Sarkozy lui-même a été très clair samedi matin (...) nous ne passerons aucun accord avec le FN et nous serons d'une fermeté totale à l'égard de quiconque dans nos rangs aurait cette idée." Dimanche, Fatima Allaoui expliquait à Libération avoir "fait une crise d'adolescence politique" et ne s'être tournée vers l'extrême droite que "par désespoir de cause et pour augmenter ses chances d'être élue" après le refus de l'UMP de l'investir dans un canton favorable. (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jballa16 le lundi 15 déc 2014 à 10:55

    Eh bien, en voilà une qui n'a pas froid aux yeux. A moins qu'elle n'ait l'intelligence d'une huître. Reconnaître, en effet, qu'elle n'est passée par l'extrême-droite que pour améliorer ses chances d'être élue, c'est affirmer de "vraies" convictions. La France et sa politique crèvent aujourd'hui de ce genre de personnages... !

  • mlaure13 le lundi 15 déc 2014 à 10:50

    Comme au monopoly...vous passez par la "case départ" et vous touchez 20 000...?!!!:-)

  • brinon1 le lundi 15 déc 2014 à 10:43

    donc opportunisme, ce n'est pas nouveau mais inhérent à l'activité politique, en son temps la chaude RACHIDA s'était présenté au PS qui l'avait mis en bas de liste, dépitée elle a vu de la lumiere à la boutique d'en face et elle est rentrée à l'UMP.