L'UMP confrontée à la rigueur budgétaire

le
9
Le trésorier met en garde le prochain président du parti et préconise d'augmenter les cotisations.

«Le dossier est déjà sur le bureau du prochain président de l'UMP.» Il ne s'agit pas de l'organisation des primaires en 2016 ou de la préparation des municipales de 2014. Non, l'inquiétude de Dominique Dord porte sur les finances de son parti. «Depuis 2007, nos dépenses étaient de 45 à 50 millions d'euros par an, explique le trésorier de l'UMP. Pour les cinq ans qui viennent, notre budget sera de 35 à 40 millions. Il va falloir nous adapter ou c'est la Berezina.» Une mise en garde adressée aussi bien au candidat qu'il soutient, François Fillon, qu'à l'actuel secrétaire général, Jean-François Copé.

Du point de vue des recettes, le calcul est simple. Avec la défaite aux sénatoriales de 2011, l'UMP avait vu son enveloppe de dotation publique diminuée de plus de 500.000 euros. Les législatives, elles, la privent d'environ 10 millions. Parce que les candidats UMP ont obtenu moins de voix qu'en 2007, parce que le groupe a perdu une centaine d'élus et que la pén

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le lundi 1 oct 2012 à 09:36

    JPi - Ca devrait être comme partout: non pas préconiser une augmentation des cotisations mais préconiser et définir les économies à faire (d'urgence). Comme quoi le U ltra M auvais P arti n'a pas encore prit la mesure de son temps. Et il veut revenir aux affaires ? Aux magouilles, oui!

  • picokrab le lundi 1 oct 2012 à 09:35

    bizarre l'UMP qui a des problèmes de pognon, ils n'ont qu'à aller voir Mme Bettencourt comme d'hab et on en parle plus

  • razibus1 le lundi 1 oct 2012 à 09:31

    Il est bien qu'ils soient confrontés à la rigueur qu'ils prônent tant pour les autres !

  • M140210 le lundi 1 oct 2012 à 09:12

    Bien vu M8364084

  • M6906827 le lundi 1 oct 2012 à 09:06

    à M8364084: Il manque aussi une partie des petites entrprises qui travaillent au noir, qui côtisent au minimum ne payent pas d'impôts etc. Il faudrait comparer les revenus déclarés avec le train de vie des dirigeants.

  • 90342016 le lundi 1 oct 2012 à 08:25

    dans nos impots ont payes deja pour tous ces incapables sans faire partie d un parti

  • laeti453 le lundi 1 oct 2012 à 08:21

    un seul mot, bravo!

  • M8364084 le lundi 1 oct 2012 à 08:13

    M31011717, vous rigolez ? Les problèmes actuels sont le résultat d'une politique sociale qui distribue ce qu'elle ne possède pas, d'une rigidité du droit du travail, de syndicats politisés, ne représentant que 4% des actifs du privé et seulement 8% des fonctionnaires et de plus financés par des fonds publiques, d'un carcan étatique aux entrepreneurs et d'une fonction publique qui plombe les coûts.

  • M3101717 le lundi 1 oct 2012 à 07:55

    Et c'est déjà bien payé vu les résultats obtenus : la France leur doit tous... Ses problèmes actuels !!