L'UMP compare la feuille de route de Valls à "une oraison funèbre"

le
0
Le président du groupe des députés UMP Christian Jacob a jugé l'autorité de Manuel Valls profondément atteinte à la suite de sa déclaration de politique générale.
Le président du groupe des députés UMP Christian Jacob a jugé l'autorité de Manuel Valls profondément atteinte à la suite de sa déclaration de politique générale.

Certes, Manuel Valls est l'homme de gauche le moins détesté à droite. Mais il est loin, ce temps où l'état-major de l'UMP voyait dans le locataire de la Place Beauvau un potentiel allié capable d'influencer son camp notamment sur les sujets régaliens. Mardi, l'UMP a tiré à vue sur le nouveau Premier ministre après sa déclaration de politique générale. "Monsieur le Premier Ministre, votre autorité est atteinte !" a attaqué tout de go Christian Jacob, le chef de file des députés UMP, en montant à la tribune après le discours de Manuel Valls lors duquel ce dernier a dévoilé une feuille de route ambitieuse promettant notamment une réforme du millefeuille territorial et une loi sur la transition énergique avant l'été. Pour Christian Jacob, le Premier ministre a prouvé qu'il n'avait aucune marge de manoeuvre puisqu'il est incapable d'annoncer le "report sine die de la réforme pénale" (que Valls désapprouve) et parce que sa majorité se rétrécit comme peau de chagrin à cause de "la dissidence qui s'organise au groupe socialiste". Une allusion à la petite dizaine de députés socialistes et écolos qui devrait s'abstenir lors du vote de la confiance au chef du gouvernement mardi en fin d'après-midi. L'UMP exagère donc puisque la majorité de Manuel Valls n'est pas sur le point de craquer. "Le naufrage du navire France" Même si Valls - le plus droitier des socialistes - est apprécié par 47 % des sympathisants UMP, selon le baromètre Ipsos...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant