L'UMP cherche la meilleure riposte

le
0
Copé réclame un « remaniement complet », mais Fillon recommande à la droite de « rester digne ».

Comme saisie de vertige, l'UMP se demande jusqu'où l'affaire Cahuzac va entraîner l'exécutif. Les dirigeants du parti sont tombés d'accord, mercredi, en bureau politique, pour «cibler»François Hollande, mais ils n'ont pas arrêté de réponse à une question stratégique pourtant majeure: quelle force de frappe déployer?

Le message des militants, lui, est sans ambiguïté. Ils estiment que la gauche doit quitter le pouvoir. En meeting à La Baule, mercredi soir, Jean-François Copé a été interpellé par un jeune homme pressé: «Allez-vous demander une dissolution de l'Assemblée?» «Il faut faire les choses dans l'ordre, lui a répondu le président de l'UMP. J'ai proposé un remaniement complet, premier ministre compris, on va voir ce que ça donne.» Visiblement, «ça» a eu son effet, puisque l'idée d'un gouvernement de combat, plus resserré - mais toujours dirigé par Jean-Ma...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant