L'UMP célèbre son unité retrouvée

le
0
Christian Jacob a salué, mardi, le retour des députés scissionnistes dans le groupe.

Absent de Paris une semaine à cause d'«un engagement personnel prévu de longue date», François Fillon s'était fait excuser. Mardi matin, c'est donc sans lui que la dissolution du groupe RUMP, créé le 27 novembre au plus fort de la crise de l'UMP et qu'il présidait, a été actée lors de la conférence de rentrée des présidents à l'Assemblée nationale.

Toutefois, juridiquement, la fin du RUMP ne devrait être officielle que ce mercredi après une publication au Journal officiel signifiant le «rattachement» de ses membres au groupe UMP. Du coup, mardi après-midi, pour la séance des questions d'actualité au gouvernement, deux devaient être posées au nom du RUMP. Mais pas de quoi entacher la joie du copéiste Christian Jacob, président du groupe UMP, qui s'est félicité devant la presse d'avoir présidé peu avant «la première réunion du groupe réunifié» de l'année...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant