L'UMP attend l'arrivée de Jean-François Copé

le
0
Une passation de pouvoirs au secrétariat général de l'UMP peut s'organiser en quarante-huit heures, mais pour le moment, le président du groupe UMP à l'Assemblée, favori pour ce poste, ne dit pas un mot sur le sujet.

Silence radio. Le départ de Jean-François Copé de la présidence du groupe UMP à l'Assemblée et son arrivée à la tête du parti ont beau être considérés comme certains, l'intéressé ne dit pas un mot de ses intentions. «Le seul changement c'est que, depuis quinze jours, il est extrêmement attentionné», soupire l'un de ses proches collaborateurs. Tant que ce n'est pas fait... «L'important, c'est le remaniement, observe un ministre sarkozyste. Si le premier ministre est nommé lundi, et le gouvernement le lendemain, le changement de direction à l'UMP se fera mercredi ou jeudi au plus tard.»

Statutairement, une passation de pouvoirs au secrétariat général de l'UMP peut s'organiser en quarante-huit heures. Il suffit de convoquer le bureau politique, qui prend acte de la démission du partant et de ses adjoints et élit la nouvelle équipe. L'autre partie de la direction, composée des vice-présidents du conseil national, doit être élue par ledit conseil, mais r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant