L'UMP à la reconquête  des territoires perdus

le
1
Installée mercredi, l'Association des élus régionaux de France (AERF) veut enrayer la succession de défaites locales de la droite.

C'est un hasard de calendrier. Mais un hasard qui tombe bien, puisqu'il donne à la majorité l'occasion de faire son examen de conscience, moins de quinze jours après sa défaite cuisante aux élections sénatoriales. L'UMP organisait mercredi le congrès fondateur de l'Association des élus régionaux de France, créée dans la foulée des régionales de 2010 et présidée par le secrétaire général adjoint de l'UMP et ex-ministre Hervé Novelli. Objectif: contrer la mainmise de la gauche sur les régions et plus largement sur les collectivités locales. Parce que, déplore Novelli, «l'UMP a déserté les territoires» et qu'«il n'y a plus aucune association locale de droite, sinon le Mnel (Mouvement national des élus locaux) qui est très Ile-de-France». Il ajoute deux circonstances aggravantes: «Le président est très parisien et, depuis 2007, on recentralise.»

Durant plus de deux heures, devant quelque 150 élus régionaux UMP et Nouveau Centre -sur un total de 450-, le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le jeudi 6 oct 2011 à 11:15

    et ces maintenant qu'ils se réveillent ??? Le Grand Paris est un moyen de faire payer au contribuable national le développement de la seule region parisienne ! Comme si le contribuable parisien avait payé le métro de toulouse... MDR