L'Ukraine sous surveillance d'une Habsbourg

le
0
Walburga, petite-fille du dernier empereur d'Autriche, coordonne les missions d'une armada d'observateurs internationaux aux législatives de dimanche.

Envoyée spéciale à Kiev

Sur sa carte de visite, elle a escamoté la particule aristocratique de son patronyme. Walburga Habsbourg Douglas, cinquième fille d'Otto de Habsbourg (décédé l'an passé et fils du dernier empereur d'Autriche), a la lourde tache de coordonner les missions d'une armada d'observateurs internationaux dont le verdict, lundi, pèsera lourd sur l'avenir, européen ou pas, de l'Ukraine. Juriste de formation, collaboratrice de son père pendant quatorze ans au parlement européen, Walburga a pris, par amour, la nationalité suédoise. Devenue députée et présidente de la délégation suédoise à l'Assemblée parlementaire de l'OSCE, elle parcourt depuis six ans les Etats en délicatesse avec la démocratie pour contrôler le déroulement d'élections «généralement pas très propres».

Rompue ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant