L'Ukraine réduit sa dépendance au gaz russe

le
0

Commodesk - Pour se libérer de l'emprise de son fournisseur principal de gaz naturel, Gazprom, Naftogaz, la société gazière ukrainienne, va s'alimenter à des sources alternatives en Roumanie et en Slovaquie.

Les premières livraisons sont attendues en mai prochain, sur la base d'un contrat de long terme de 5 milliards de m3 qui permettrait une économie de 2 milliards de dollars par an, d'après le ministre de l'Energie Eduard Stavitsky.

Il serait plus économique pour Kiev d'acheter du gaz européen, même au prix du marché spot, que de conserver un fournisseur unique russe, estiment les responsables de la politique énergétique ukrainienne. L'Ukraine payait un prix négocié de 430 dollars par 1.000 m3 à Gazprom au 4e trimestre 2012, contre 425 dollars pour le gaz fourni par la compagnie gazière RWE (57 millions de m3 sur trois mois), selon les services statistiques ukrainiens.

Le transit gazier serait donc inversé sur le territoire ukrainien, d'ouest en est, avec l'appui de l'énergéticien allemand. Le ministère de l'Energie a mentionné l'apport de 4 milliards de m3 par an en provenance de Pologne, grâce à un accroissement des capacités de livraison.

L'Ukraine pourrait d'autre part recevoir du gaz turc liquéfié (GNL) transitant par la Bulgarie et la Roumanie, indique le département des hydrocarbures du Ministère de l'Energie et de l'Industrie charbonnière. Le pays bénéficierait aussi d'un apport de gaz hongrois marginal.

Avec ses nouveaux fournisseurs, l'Ukraine importerait 12 milliards de mètres-cubes de gaz. Jusqu'ici, la Russie lui  a fourni 32,5 milliards de m3 par an. Sur les onze premiers mois de 2012, la facture à régler à Gazprom atteignait 12,9 milliards de dollars pour 30,4 milliards de m3.

D'après les chiffres fournis par Naftogaz, 19,9 milliards de m3 de moins ont transité par le réseau gazier ukrainien en 2012, une baisse de 19% par rapport à 2011. Sur 84,2 milliards de m3, 81,2 milliards de m3 étaient destiné aux pays de l'Union européenne, contre 3 milliards de m3 aux pays de la CEI, issus de l'ex Union soviétique.

La consommation ukrainienne se montait à 48,7 milliards de m3 en 2012, d'après la société de transport du gaz Ukrtransgaz, filiale de Naftogaz.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant