L'Ukraine prête à suspendre ses remboursements en cas de blocage

le , mis à jour à 13:44
2

MOSCOU, 26 juin (Reuters) - La ministre ukrainienne des Finances, Natalia Yaresko, a demandé vendredi aux créanciers de son pays de ne pas bloquer les négociations en vue d'une restructuration de sa dette, soulignant qu'elle était prête à en suspendre les remboursements en cas de rejet de ses dernières propositions. L'Ukraine, qui cherche a combler un besoin de financement de 15,3 milliards de dollars (13,7 milliards d'euros), va rencontrer les plus gros détenteurs d'obligations et le Fonds monétaire international (FMI) le 30 juin à Washington pour discuter de ce que Kiev a qualifié d'offre "de la dernière chance". Les pourparlers entre les deux parties achoppent sur la question de la nécessité d'une décote sur la dette. Les négociations se poursuivent depuis trois mois sans aucun signe de rapprochement entre les deux positions. "Le gouvernement reconnaît que les créanciers pourraient ne pas être disposés à accepter et pourraient continuer à bloquer les avancées vers une solution", a dit Natalia Yaresko dans un communiqué. "Dans ce cas, le gouvernement est prêt à user de son pouvoir juridique de suspendre les versements." Kiev affirme que l'effacement d'une partie de sa dette est nécessaire afin de rendre le poids de son endettement plus acceptable, alors que ses créanciers disent que la charge de la dette peut être réduite sans avoir recours à une telle décote. Mercredi, le groupe de créanciers, emmené par la société d'investissement Franklin Templeton, a reproché à Kiev de lui demander d'accepter une décote sans que celle-ci concerne la totalité des créanciers. Au total, 23 milliards de dollars de dette sont concernés par les discussions en vue d'une restructuration. (Alessandra Prentice, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le vendredi 26 juin 2015 à 15:13

    je ne vois pas pourquoi il y aurait un problème . Les USA qui ont dépensé 5 milliards de dollars pour destituer un pouvoir légal ( c'est Nuland qui l'a déclaré ) ont certainement pensé à l'après ianoukovitch . Soros , Mac Cain et compagnie ont assez de fric pour venir en aide à leurs amis .

  • Berg690 le vendredi 26 juin 2015 à 13:21

    Il va pas faire chaud cet hiver....

Partenaires Taux