L'Ukraine ordonne l'évacuation de ses dernières bases en Crimée

le
2
L'UKRAINE ÉVACUE SES DERNIÈRES BASES EN CRIMÉE
L'UKRAINE ÉVACUE SES DERNIÈRES BASES EN CRIMÉE

par Aleksandar Vasovic et Gabriela Baczynska

KIEV/FEODOSSIA, Ukraine (Reuters) - L'Ukraine a annoncé lundi l'évacuation de ses troupes basées en Crimée et de leurs familles, reconnaissant sa défaite face aux forces russes qui ont pris dans la nuit une des dernières bases encore sous l'autorité de Kiev.

Des milliers de soldats ukrainiens étaient assiégés dans leurs bases depuis l'occupation de la péninsule par les troupes russes. Ils n'ont offert aucune résistance armée mais refusaient jusqu'alors de capituler.

La Russie a terminé le processus législatif d'annexion de la Crimée vendredi et a accru depuis sa pression sur les derniers îlots de résistance ukrainiens.

"Le Conseil national de défense et de sécurité a ordonné au ministère de la Défense de procéder au redéploiement des unités militaires en Crimée et d'évacuer leurs familles", a déclaré lundi matin le président ukrainien par intérim.

Oleksander Tourtchinov a fait cette annonce devant le Parlement après la prise de contrôle par les troupes russes de la base navale de Feodossia, qui abritait l'unité d'élite de la marine ukrainienne.

Il a fait état de "menaces pour la vie et la santé de nos soldats" et de leurs familles en Crimée.

Les soldats russes ont tiré à l'arme automatique et lancé des grenades assourdissantes pendant l'assaut lancé dans la nuit de dimanche à lundi contre la base de Feodossia.

Les soldats ukrainiens, non armés, n'ont pas tenté de les arrêter, a dit l'armée ukrainienne. Leurs officiers ont été dirigés vers un lieu inconnu pour y être interrogés.

ÉVACUATION IMMINENTE

D'après Vladislav Seleznyov, porte-parole de l'armée ukrainienne en Crimée, les soldats russes étaient appuyés par des hélicoptères. "La base est pleine de soldats russes. Son évacuation totale devrait débuter à 15h00 (13h00 GMT)", a-t-il précisé.

Le drapeau ukrainien, un des derniers à encore flotter sur la péninsule, a été amené et remplacé par un drapeau russe.

Oleksander Tourtchinov a salué la résistance des soldats ukrainiens qui ont refusé de capituler face aux troupes russes après l'annexion de la Crimée.

"Les forces ukrainiennes de Crimée ont accompli leur devoir. Ils ont donné la possibilité et le temps aux forces armées ukrainiennes de se préparer à défendre (le reste de l'Ukraine) et d'organiser une mobilisation partielle", a déclaré le président par intérim.

Avec la prise de la base de Feodossia, qui fait suite à celle de Belbek samedi (voir (Full Story)), l'armée russe contrôle presque intégralement la Crimée, dont l'annexion par Moscou le 21 mars n'a pas été reconnue par Kiev ni par les pays occidentauxLe ministère ukrainien de la Défense a reçu l'ordre d'évacuer les dernières bases de Crimée en raison des menaces pesant sur la vie des soldats ukrainiens dans la péninsule annexée par la Russie, a annoncé lundi le président ukrainien par intérim.

Oleksander Tourtchinov a fait cette annonce devant le Parlement après la prise de contrôle par les troupes russes de la base de Feodossia, qui abritait l'unité d'élite de la marine ukrainienne.

Il a fait état de "menaces pour la vie et la santé de nos soldats" et de leurs familles en Crimée.

Selon un porte-parole de l'armée ukrainienne, les soldats russes ont tiré à l'arme automatique et lancé des grenades assourdissantes pendant l'assaut lancé dans la nuit de dimanche à lundi. Les soldats ukrainiens n'ont pas offert de résistance.

"Le Conseil national de défense et de sécurité a ordonné au ministère de la Défense de procéder au redéploiement des unités militaires en Crimée et d'évacuer leurs familles", a déclaré le président par intérim.

(Henri-Pierre André et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brenot le lundi 24 mar 2014 à 15:20

    Poutine est le grand vainqueur, les excités de Kiev et l'UE les grands perdants.

  • j.tavern le lundi 24 mar 2014 à 15:10

    Dorénavant avec la Crimée en moins, les Ukrainiens vont se calmer ou moins de désordre et manifs à Kiev sinon les Russes devront à nouveau ramener la sécurité chez leur voisin Ukrainien agité par l'UE de Mme Merkel qui doit assumer ajd le prix à payer.