L'Ukraine ne renonce pas à récupérer la Crimée

le
1
    DAVOS, Suisse, 20 janvier (Reuters) - L'Ukraine va lancer 
prochainement une nouvelle offensive diplomatique pour tenter de 
récupérer la Crimée, annexée en mars 2014 par la Russie, a 
annoncé mercredi la ministre des Finances.  
    "Nous refusons de perdre la Crimée. Cette année, nous allons 
vraiment commencer à faire pression pour la récupérer", a 
déclaré Natalia Iaresko, interrogée par Reuters en marge du 
Forum économique mondial qui s'est ouvert à Davos.  
    L'annexion de la péninsule a valu à Moscou des mesures de 
rétorsion américaines et européennes qui sont toujours en 
vigueur. Plus récemment, l'Ukraine a cessé de fournir de 
l'électricité à la Crimée et le président Petro Porochenko a 
promis qu'elle n'en recevrait plus jusqu'à sa restitution. 
    Selon la ministre des Affaires étrangères, Kiev va demander 
la tenue d'une conférence inspirée du processus entamé en 2014 à 
Genève. Russie et Ukraine s'étaient alors retrouvées en présence 
de médiateurs américains et européens. Moscou a exclu la tenue 
d'une nouvelle conférence dans ce cadre.  
    "Nous cherchons à lancer quelque chose de plus large que le 
format de Genève pour entamer le dialogue sur la restitution de 
la Crimée à l'Ukraine", a ajouté Natalia Iaresko. 
 
 (Sujata Rao, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 11 mois

    Les habitants de la Crimée ne veulent pas de Porochenko, sinon, ils n'auraient voté leur rattachement à la Russie.