L'Ukraine inflige un camouflet à l'Union européenne

le
1
Le parlement ukrainien a rejeté jeudi le transfert en Allemagne de l'opposante Ioulia Timochenko comme le réclamait l'UE. Cet échec compromet la signature, la semaine prochaine à Vilnius, d'un accord d'association.

A Kiev, la signature d'un important accord d'association avec l'Union européenne, prévu la semaine prochaine à Vilnius, n'est plus à l'ordre du jour. Le gouvernement ukrainien a en effet décidé jeudi de «suspendre le processus de préparation de l'accord» afin «d'assurer la sécurité nationale, relancer les relations économiques avec la Russie et préparer le marché intérieur à des relations d'égal à égal avec l'Union européenne». Quelques heures auparavant, le Parlement ukrainien avait rejeté tous les projets de loi qui auraient permis le transfert en Allemagne de Ioulia Timochenko pour s'y faire soigner. Victime d'une justice «sélective» et détenue depuis deux ans, l'ancienne premier ministre et égérie de la révolution orange, souffre d'hernies disca...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M566619 le vendredi 22 nov 2013 à 04:33

    L'Ukraine a raison et n'a rien à gagner avec l'UE qui réclamerait toujours plus et toujours dans le sens d'un affaiblissement des états et du mépris des opinions nationales