L'Ukraine doit négocier avec les séparatistes, répète Lavrov

le
0

MOSCOU, 18 novembre (Reuters) - Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a répété mardi que les autorités ukrainiennes et les rebelles pro-russes de l'est du pays devraient s'engager dans un dialogue au long cours prenant en compte le résultat des élections sur les territoires qu'ils contrôlent. Les scrutins dans les bastions séparatistes de Donetsk et Louhansk, organisés après les élections législatives dans le reste de l'Ukraine, début novembre, n'ont été reconnus que par Moscou. A l'issue d'un entretien avec son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier, Sergueï Lavrov a assuré que la Russie et l'Allemagne étaient d'accord sur la nécessité de mettre fin au conflit ukrainien sur la base du protocole de Minsk. Cet accord a conduit au cessez-le-feu entré en vigueur le 5 septembre mais quotidiennement violé depuis. Il a ajouté que les deux pays étaient disposés à travailler à l'élaboration d'un programme de désengagement qui pourrait, selon lui, conduire au retrait des armes lourdes de l'est de l'Ukraine. Kiev et l'Otan ont accusé la Russie d'avoir envoyé au début du mois de nouveaux renforts en hommes et en armes lourdes aux séparatistes. Moscou a démenti. Frank-Walter Steinmeier a déclaré de son côté qu'il n'y avait "pas de raison d'être optimiste dans la situation actuelle". "Nous devons être conscients que, 25 ans après la chute du mur de Berlin, nous voyons à nouveau le mutisme remplacer le dialogue, le repli sur soi à la place des échanges et la confrontation au lieu de la coopération", a regretté le chef de la diplomatie allemande. (Gabriela Baczynska, Alexandra Hudson et Stephen Brown; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant