L'Ukraine au coeur de la visite de Kerry en Grande-Bretagne

le
0

LONDRES, 21 février (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est arrivé samedi à Londres où il doit rencontrer son homologue britannique Philip Hammond avec lequel il devrait notamment évoquer la question ukrainienne et réfléchir à l'opportunité d'un nouveau train de sanctions à l'encontre de la Russie, a déclaré un haut responsable américain. Les Etats-Unis ont prévenu vendredi la Russie que son soutien aux séparatistes ukrainiens en violation du cessez-le-feu constituait une menace directe pour "l'ordre mondial moderne" et qu'elle pourrait avoir à en payer le prix. "Il ne fait aucun doute que le cessez-le-feu a été violé à de multiples reprises", a souligné le responsable américain. "La question qui se pose est celle de savoir ce que cela va provoquer et celle du coût qu'elle entraînera." Les Occidentaux continuent de privilégier la voie diplomatique en dépit de la prise de la ville stratégique de Debaltseve au mépris du cesse-le-feu conclu sous l'égide de l'Allemagne et de la France. L'administration Obama a dit réfléchir à un nouveau durcissement des sanctions contre Moscou et évaluer la possibilité d'armée l'Ukraine afin qu'elle puisse se défendre. La rencontre entre John Kerry et Philip Hammond portera également sur l'élection présidentielle du 28 mars au Nigeria sur laquelle plane l'ombre des massacre perpétrés par la secte Boko Haram. Les deux hommes devraient également soulever le dossier du nucléaire iranien alors qu'approche la date butoir du 31 mars fixée par le groupe des 5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l'Allemagne) et l'Iran pour dessiner les contours d'un accord. (Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant