L'Ukraine assombrit le conseil des ministres franco-allemand

le
10
PARIS ET BERLIN VEULENT SANCTIONNER LES RESPONSABLES DES VIOLENCES EN UKRAINE
PARIS ET BERLIN VEULENT SANCTIONNER LES RESPONSABLES DES VIOLENCES EN UKRAINE

par Elizabeth Pineau et Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - Angela Merkel et François Hollande ont présidé mercredi à Paris un conseil des ministres franco-allemand dominé par les appels à des sanctions européennes contre les responsables de la répression en Ukraine.

"Les images que nous recevons depuis hier sont choquantes", a dit la chancelière, qui a rejoint le président dans sa demande de punir les auteurs des violences dans lesquelles 26 personnes au moins ont été tuées en Ukraine, secouée depuis trois mois par des manifestations antigouvernementales.

La question des sanctions, de leur gradation et de leur ciblage est au menu de la réunion extraordinaire des ministres européens des Affaires étrangères prévue jeudi à Bruxelles.

Les questions européennes ont constitué l'autre plat de résistance de ce premier conseil binational depuis les élections qui ont reconduit fin 2013 la chancelière conservatrice, sans toujours déboucher sur des avancées concrètes.

Angela Merkel et François Hollande ont plaidé pour un accord sur la taxe sur les transactions financières d'ici les élections européennes du 25 mai.

Fruit d'âpres négociations, cette nouvelle taxe lancerait, selon la chancelière, un signal positif aux Européens sur la capacité de l'UE à agir contre les dérives de la finance.

Les deux dirigeants ont annoncé des initiatives pour protéger les données personnelles des Européens qui transitent sur Internet mais n'ont pas su afficher leur unité face aux pratiques du renseignement américain.

Alors que la chancelière a appelé à y répondre via la création d'un réseau de communication pan-européen, cette proposition ne figure pas dans les conclusions du conseil.

"DONNER UNE PERSPECTIVE"

François Hollande a déclaré lors de son voyage aux Etats-Unis que la "confiance mutuelle (avait) été restaurée", ce qui est loin d'être le cas côté allemand.

Le conseil a débouché sur des positions communes en matière de défense, avec l'envoi programmé au Mali d'environ 250 soldats de la Brigade franco-allemande (BFA).

Si la formule "d'Airbus de l'énergie" de François Hollande n'a pas été reprise dans les conclusions, Paris et Berlin se sont engagés à créer une "plate-forme" de développement pour la transition énergétique et de futurs projets industriels.

Au total, 18 ministres allemands ont fait le voyage pour cette journée qui se devait se conclure par un dîner en présence du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

A trois mois des élections européennes pour lesquelles les sondages président une poussée populiste, ce rendez-vous entre les dirigeants des deux premières économies du continent était l'occasion d'envoyer un message à une Europe en plein doute.

François Hollande a plaidé à cet égard pour une reprise plus forte de la croissance permettant de sortir les économies européennes de l'ornière.

"Moi j'assume le débat qui va qui va s'ouvrir mais pas en m'excusant", a-t-il dit, soulignant l'importance de "donner une perspective" aux citoyens de l'Union européenne, qui reste la première puissance économique mondiale.

Angela Merkel a souligné pour sa part la "chance extraordinaire" de vivre dans une Europe où la liberté de la presse et celle de circuler librement sont une réalité.

Les deux dirigeants ont fait référence à l'Histoire en cette année du centenaire de la Guerre 1914-18.

Angela Merkel a accepté l'invitation de la France de participer aux cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement allié, le 6 mai prochain en Normandie.

Edité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fgino le mercredi 19 fév 2014 à 19:18

    Angela Merkel a souligné pour sa part la "chance extraordinaire" de vivre dans une Europe où la liberté de la presse et celle de circuler librement sont une réalité. ah ah ah ! elle se fout de HOLLANDE qui parait dans CLOSER et qui roule en scooter sans problème !!! c'est de l' humour allemand !! gros patapouf ne peut pas comprendre !!

  • patr.fav le mercredi 19 fév 2014 à 19:00

    c'est dieudonné qui a raison !!!!!!

  • zzxcvb41 le mercredi 19 fév 2014 à 18:57

    Angela Merkel a souligné pour sa part la "chance extraordinaire" de vivre dans une Europe où la liberté de la presse et celle de circuler librement sont une réalité.Liberte de la presse: Bonne blague

  • zzxcvb41 le mercredi 19 fév 2014 à 18:55

    Je finis par comprendre que l'Europe n'est qu'un outil Americano-Sioniste.Aujourd'hui, l'Europe s'ingere dans les affaires Ukrainienne pour affaiblir la Russie.Et qui va finir par payer ? Le peuple Europeens

  • M7403983 le mercredi 19 fév 2014 à 18:02

    Tout est bon pour cacher cette fameuse VERITE !!!

  • Berg690 le mercredi 19 fév 2014 à 18:01

    Ils faut virer ces socialistes incompétents,dangereux pour la paix. Où vont-ils nous embarquer? Les municipales puis les européennes doivent-être l'occasion de les punir eux les traitres et les menteurs. Ne nous laissons pas tromper une nouvelle fois!

  • patr.fav le mercredi 19 fév 2014 à 17:47

    quelles bandes de g.uignol !!

  • longere3 le mercredi 19 fév 2014 à 17:28

    tête qui n'a pas de quoi e gayer la galerie

  • M4630217 le mercredi 19 fév 2014 à 15:47

    La photo n'est vraiment pas flateuse , il ne manque plus que du persil dans les oreilles !

  • LeRaleur le mercredi 19 fév 2014 à 15:29

    Sur la photo, Hollande a vraiment une tête de.......