L'Ukraine accuse les séparatistes de chercher à tromper l'OSCE

le
0

KIEV, 1er mars (Reuters) - L'armée ukrainienne a annoncé que le cessez-le-feu dans l'est du pays avait été totalement respecté dans la nuit de samedi à dimanche mais elle a accusé les séparatistes de chercher à tromper les observateurs de l'OSCE et de préparer de nouvelles attaques. Selon Kiev, le retrait des armes lourdes entamé par les rebelles n'est qu'une manoeuvre dilatoire. "Dans le but de tromper les représentants de l'OSCE, les rebelles retirent du matériel militaire de la ligne de front... et le ramènent la nuit suivante", a déclaré le porte-parole de l'armée ukrainienne, Andriy Lissenko. "Il y a des signes qui montrent que l'ennemi prépare de nouvelles offensives", a-t-il ajouté en mentionnant les villes de Marioupol, sur les rives de la mer d'Azov, et d'Artemivsk, au nord de Donetsk. Si la nuit a été calme, les positions gouvernementales ont essuyé des tirs d'artillerie à 34 reprises dans la journée de samedi et huit soldats ont été blessés, a indiqué l'armée ukrainienne. De leur côté, les séparatistes ont dit avoir été la cible de tirs de mortiers et de roquettes à 26 reprises au cours des dernières 24 heures. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), chargée de superviser l'application de l'accord de cessez-le-feu conclu à Minsk, a annoncé samedi avoir supervisé le retrait des armes lourdes des rebelles dans certains secteurs de la région de Donetsk et a promis de vérifier quotidiennement que des armes n'y ont pas été à nouveau déployées. Elle a également dit avoir observé le départ de deux convois de matériel militaire dans la région de Louhansk mais ne pas avoir été autorisée par les séparatistes à suivre ces convois jusqu'à leur destination finale. (Natalia Zinets; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant