L'Ukraine à feu et à sang

le
2
Des membres des forces de l'ordre ukrainiennes, mardi à Kiev.
Des membres des forces de l'ordre ukrainiennes, mardi à Kiev.

22 h 8. Le président ukrainien Ianoukovitch annonce une "trêve" et la reprise des pourparlers avec l'opposition.22 heures. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a demandé mercredi au gouvernement ukrainien de "renoncer à user d'une force excessive" contre les manifestants et de respecter "les exigences et les aspirations de la population". Dans une déclaration citée par son porte-parole Martin Nesirky, Ban Ki-moon souhaite la "fin immédiate des violences" et estime que "le recours à de telles mesures par l'une ou l'autre partie est totalement inacceptable". Il "demande instamment au gouvernement de renoncer à user d'une force excessive" et de respecter les normes internationales en matière de droits de l'homme. Ban Ki-moon "réitère son appel à une reprise immédiate d'un dialogue véritable et constructif" pour résoudre la crise. Il invite les autorités de Kiev à "agir de manière décisive pour promouvoir une solution pacifique à cette crise, d'une manière qui respecte les exigences et les aspirations de la population ukrainienne". Le secrétaire général de l'ONU souligne également qu'il "continue de suivre les évènements en Ukraine avec une inquiétude grandissante".21 h 30. François Fillon, ancien Premier ministre UMP, a jugé que pour éviter "la spirale d'une nouvelle guerre froide", "l'Europe, la Russie et les États-Unis doivent (...) pousser les autorités ukrainiennes et l'opposition à s'entendre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le jeudi 20 fév 2014 à 12:27

    Qu'il commence par libérer Timochenko

  • perkele le jeudi 20 fév 2014 à 08:16

    les ukrainiens accusent les occidentaux de ne pas assez s'en mêler, les russes accusent les occidentaux de trop s'en mêler... décidément, les ukrainiens et les russes ne sont pas sur la même longueur d'onde