L'UIMM choisit Pierre Gattaz pour la présidence du Medef

le
0

PARIS (Reuters) - L'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) a choisi jeudi Pierre Gattaz comme candidat à la présidence du Medef, ce qui en fait le favori pour succéder à Laurence Parisot à la tête de la principale organisation patronale française.

Le président de l'UIMM, Frédéric Saint-Geours, a salué cette décision et retiré sa propre candidature. Le mandat de Laurence Parisot s'achève en juillet.

Après la Fédération nationale du bâtiment, dans la matinée, l'UIMM a auditionné tous les candidats mais l'exercice a tourné à la primaire entre les prétendants issus de la puissante organisation de la métallurgie.

"Les membres du conseil de l'UIMM, ont décidé de soutenir Pierre Gattaz comme candidat à la présidence du Medef", a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

Dans un autre communiqué, Frédéric Saint-Geours estime que "l'unité de l'UIMM est supérieure à l'ambition personnelle" et se réjouit que l'organisation ait conduit "un processus exemplaire de dialogue avec les différents candidats".

Un autre candidat venu de l'UIMM, Claude Volot, patron de la société Dedienne et ancien médiateur des entreprises, avait jeté l'éponge dès mercredi et s'était rallié à Pierre Gattaz avant d'être hospitalisé jeudi, selon certains de ses adversaires.

Il explique son ralliement au président du Groupement des fédérations industrielles (GFI) dans une interview publiée jeudi par le quotidien économique Les Echos.

"Je souhaite que le Medef change, qu'il ait un rôle de moteur économique", déclare-t-il. "Les entrepreneurs doivent se prendre en main. Le Medef ne peut pas se limiter à la négociation sociale (...) Je pense être plus efficace en formant un duo avec (Pierre Gattaz)."

Hormis ce dernier, quatre candidats restent en lice : le président de Créateurs de richesses et emplois en France, Hervé Lambel, marginal ; le benjamin Thibault Lanxade, PDG d'Aqoba ; le PDG de Virgin Mobile, Geoffroy Roux de Bézieux, et Patrick Bernasconi, président de la Fédération des travaux publics, ex-lieutenant de Laurence Parisot et négociateur du Medef.

"Les choses sont plus claires, maintenant, avec une organisation qui va faire campagne autour de son candidat", a déclaré Thibault Lanxade à Reuters.

La date limite pour le dépôt des candidatures est fixée au 3 mai et l'ouverture officielle de la campagne électorale le 7 du même mois. Le Conseil exécutif du Medef entendra les candidats le 23 mai et rendra son avis le 3 juin.

L'Assemblée générale qui élira le nouveau président du Medef aura lieu le 3 juillet.

Jean-Baptiste Vey et Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant