L'UFF mise sur ses nouveaux produits

le
0
(NEWSManagers.com) -
Activité chargée pour l' Union Financière de France (UFF). Le 28 septembre prochain, l'établissement financier présentera UFF Capital Planète (voir Newsmanagers du 27/07/10) qui clôturera une importante refonte de sa gamme d'OPCVM entamée il y a moins d'un an. Celle-ci, si l'on exclut la création de fonds obligataires à échéance, a essentiellement porté sur les fonds diversifiés de l'UFF ? les " fleurons" de l'établissement qui affirme ainsi sa vocation patrimoniale. Dans la pratique, l' Union Financière de France a fait évoluer son offre vers des produits de gestion flexible, seuls en mesure de s'adapter à la nouvelle donne des marchés aux évolutions pour le moins heurtées.
Pour cela, l'établissement s'est attaché les services de sociétés de gestion telles que UFG-LFP pour son fonds flexible UFF Gestion Flexible 0-30 pouvant consacrer jusqu'à 30 % aux actions - le reste étant composé de produits sans risque (monétaires et obligations de court terme notées AAA inférieures à six mois). Pour l'offre flexible pouvant exposer le portefeuille jusqu'à 70 % aux actions, deux produits cohabitent. Outre celui piloté par l'UFG-LFP (UFF Gestion Flexible 0-70), l' Union Financière de France propose un fonds géré par Aviva Investors France (UFF Diversifié 0-70) qui reprend le principe du 0 à 70 % d'exposition aux actions. Ce fonds est légèrement différent dans la mesure où il s'agit d'un OPCVM existant auquel Aviva Investors France a donné il y a quelques mois de la souplesse dans la gestion.

Enfin, le dernier " étage" de la gamme qui est constitué d'un fonds dynamique affichant une flexibilité permettant de faire varier l'exposition aux actions de 0 à 100 % (UFF Gestion Flexible 0-100) a été confié en mars dernier à Pictet & Cie - qui s'apprête à gérer aussi UFF Capital Planète.
D'une certaine manière, la gestion de ces différents OPCVM est " collégiale" . " Avec cette gamme" , explique Paul Younès, directeur général adjoint de l'UFF, " il nous semblait en effet essentiel que le pilotage de chacun ne reste pas isolé. En clair, les convictions des gérants ne pouvaient être différentes selon les fonds en question." Dans ce contexte, chaque mois, un comité de gestion a lieu qui réunit les trois sociétés (UFG-LFP, Aviva Investors France et Pictet & Cie) avec l'UFF. Avec la nécessité pour les intervenants d'aboutir à un consensus et de respecter - au prorata - pour chacun des fonds une même exposition aux actions. Sans oublier la " patte" d'UFF qui, au cours de ces comités, interroge, mais " rapporte" également aux gérants le sentiment des souscripteurs exprimés via des sondages trimestriels portant notamment sur leur compréhension des évolutions des produits.
Aujourd'hui, il est naturellement trop tôt pour juger les performances de ces OPCVM - pour autant, ces derniers sont tous dans le vert et le fonds 0-70 d'UFG-LFP s'affiche en avance sur son indice de référence de plus d'un point. Il n'en reste pas moins que ces fonds flexibles ne sont pas boudés : le fonds UFF Gestion flexible 0-70 affiche depuis novembre une collecte de 70 millions d'euros et le fonds UFF Gestion Flexible 0-100 enregistre depuis mars une collecte de 12 millions d'euros. A noter que, compte tenu de la baisse des taux monétaires, le fonds UFF Gestion Flexible 0-30 n'est pas réellement commercialisé car en concurrence directe avec les fonds en euros, plus rémunérateurs.
Outre les OPCVM, l'UFF compte pousser ses pions dans d'autres domaines. Le plus proche pourrait être un produit d'investissement de type " Girardin Industriel" qui offre des opportunités fiscales dont le maintien en l'état est loin d'être acquis à un horizon de court terme. A plus lointaine échéance, Paul Younès a confirmé à Newsmanagers envisager également une incursion dans le monde de l'entreprise ? via des produits d'épargne, contrats article 83, etc. Enfin, l'établissement pense également développer son activité de prévoyance.
Autant de pistes à creuser ? avec l'investissement locatif ? en 2011, sachant que l'ensemble serait financièrement alléchant pour l'UFF : aujourd'hui, les nouveaux produits lancés il y a moins d'un an représentent déjà 50 % du chiffre d'affaires de l'établissement?

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant