L'UFC-Que choisir s'attaque aux mutuelles étudiantes

le
1
L'association de consommateurs dénonce un système coûteux, qui sème la confusion et manque d'efficacité.

Un système qui n'est satisfaisant ni pour les étudiants ni pour les finances publiques. L'UFC-Que choisir est parti en guerre mercredi contre le fonctionnement des mutuelles étudiantes. Elles sont onze au total en France, qui ont une mission de service public: elles gèrent en effet la sécurité sociale des étudiants, à la place de l'Assurance-maladie. Mais c'est bien cette dernière qui finance, puisqu'elle leur rembourse toutes les dépenses de santé prises en charge au titre du régime obligatoire et leur verse en plus 52 euros par an et par étudiant pour couvrir leurs frais de gestion. Soit la bagatelle de 93 millions d'euros.

Le souci? Selon l'association, les frais de gestion de ces établissements sont trois fois plus élevés que ceux de l'Assurance-maladie (13,7% au lieu de 4,5%). Pour autant, les services rendus sont jugés très insuffisants par l'association de consommateurs: les étudiants se plaignent de longs délais pour obtenir leur carte Vitale, la principale mutuelle étudiante ne répond qu'à 45% des appels téléphoniques reçus (quand l'Assurance-maladie affiche un taux de plus de 80%)...

Contrats truffés de clauses abusives?

Même l'information pèche: 43% des jeunes interrogés par l'UFC-Que choisir n'avaient pas compris que ces mutuelles ont toutes le même niveau de remboursement, puisqu'il s'agit du régime obligatoire.

En outre, leur statut leur offre un tremplin rêvé pour commercialiser des assurances privées, notamment des complémentaires santé. Et là aussi, l'association de consommateurs s'insurge. Car ces contrats seraient truffés de clauses abusives. Or, les jeunes ignorent souvent qu'ils peuvent souscrire ailleurs leur complémentaire santé. Ce qui est dommage, car ils pourraient trouver des tarifs plus compétitifs. L'UFC-Que choisir estime qu'une complémentaire santé sur Internet peut être 30% moins chère. L'association a mis en ligne sur son site un kit pratique pour guider les étudiants dans leur choix.

LIRE AUSSI:

» Les assurances scolaires innovent

» L'âge idéal pour souscrire sa propre assurance-santé

» Dix conseils pour bien choisir une mutuelle étudiante

» 13 mutuelles étudiantes au banc d'essai (Le Particulier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5923279 le mercredi 12 sept 2012 à 16:54

    C'est amusant.Il ya 40 ans ce rapport était l'inverse.L'Assurance maladie versait en compensation de la prise en charge des dossiers une somme qui correspondait à 2 à 3 fois le cout réel d'exploitation des dossiers par les mutuelles.Cet excédent permettait aux mutuelles d'offrir des complémentaires à bas prix (et/ou de reverser cet excédent au "Parti")Comme quoi l'Assurance Maladie a été capable de se réformer et d'abaisser ses cout ......