L'UFC-Que Choisir met en garde contre les clauses abusives des fournisseurs d'énergie

le
0
Eric Gevaert/shutterstock.com
Eric Gevaert/shutterstock.com

(Relaxnews) - L'association de consommateurs a décortiqué les contrats des fournisseurs de gaz et d'électricité, à l'heure où les consommateurs rallument leur chauffage. Les nombreuses clauses abusives constatées incitent l'organisme à appeler les Français à la plus grande vigilance.

Du côté de l'électricité, le tarif bleu d'EDF s'impose comme le plus intéressant pour la bourse des consommateurs, peu importe leur profil. Cependant, cette bonne nouvelle ne serait pas sans contrepartie, puisque l'UFC-Que Choisir a relevé le "triste record du nombre de clauses que nous estimons abusives dans ses contrats", écrit l'organisme, qui en a détaillé 35.

Le fournisseur historique se fait épingler par exemple pour "utilisation des données personnelles du client sans son consentement exprès", "suspension de fourniture pour motifs non légitimes", ou encore "impossibilité d'obtenir une facture mensuelle".

Clauses abusives : même tarif pour le gaz

Les consommateurs de gaz ne seraient pas non plus épargnés par les clauses abusives, qui figurent dans les documents des fournisseurs alternatifs comme de l'opérateur historique. Les contrats gaz d'EDF en comportent 33, tandis que Lampiris, qui propose des tarifs près de 10% moins chers que le tarif réglementé selon l'UFC, recèle 23 clauses abusives.

Face à ce constat, l'UFC-Que Choisir met à disposition des Français sur son site internet des tableaux comparatifs des offres "énergie" pour faire jouer la concurrence en matière de contrats gaz. L'organisme somme les opérateurs d'énergie de réviser leurs contrats sous trois semaines, faute de quoi elle se réserve le droit de les poursuivre en justice.

En savoir plus : www.quechoisir.org

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant