L'UFC dénonce les écarts de tarifs entre banques

le
13
L'association de consommateurs constate 420 euros d'écart entre les banques pour un profil senior boursicoteur. Elle appelle les pouvoirs publics à introduire plus d'information et de transparence.

Comme tous les ans en janvier, les banques envoient en ce moment à leurs clients le récapitulatif de leurs frais bancaires annuels. Cette année encore, certains seront désagréablement surpris par le montant total de l'addition. Car les banques restent peu transparentes en matière de tarifs. Pourtant, les clients auraient tout intérêt à être mieux informés pour faire jouer la concurrence. Car «les écarts de tarifs entre les banques sont impressionnants», constate l'UFC-Que choisir.

L'association de consommateurs a ainsi passé en revue les tarifs de 143 banques et comparé trois profils types de clients: jeune/étudiant, actif avec utilisation moyenne et senior avec utilisation intensive. Résultat, les écarts de tarifs entre les banques vont de 1 à 15 pour le profil «senior boursicoteur», de 1 à 25 avec le profil actif avec utilisation moyenne...

Si l'on exclut les banques en ligne, de loin les moins chères du marché, les variations restent conséquentes entre établissements classiques. Les prix varient par exemple de 1 à 12 pour le profil jeune. «En moyenne, le jeune/étudiant peut réaliser 105 euros d'économies, l'actif 227 euros et le senior boursicoteur pas moins de 421 euros d'économies en changeant de banque», estime l'UFC-Que choisir.

«Loterie tarifaire»

D'un réseau à l'autre, le coût d'un même service vendu à l'unité varie aussi grandement. «La carte bancaire à débit immédiat coûte 41 euros chez Société générale, 35,72 euros chez Crédit Mutuel Loire-Atlantique Centre Ouest», mais zéro euro dans certaines banques en ligne souligne l'enquête, qui parle de «loterie tarifaire».

Si l'accès aux opérations sur Internet est gratuit dans beaucoup de banques, «il peut être facturé 36 euros dans plusieurs Banque Populaire ou au Crédit Mutuel Centre Est Europe», selon l'UFC. Il existe parfois des écarts tarifaires au sein d'un même groupe bancaire. «La commission d'intervention est ainsi facturée 6,70 euros chez Banque Populaire Rives de Paris, mais 14 euros chez Banque Populaire Occitane!».

Enfin, les «nouveaux packages modulables, qui étaient censés mieux correspondre aux besoins des clients, ne sont à quelques exceptions près (LCL, Bred par exemple) pas mieux que les anciennes générations», d'après l'étude. L'association relève que certains produits facturés dans le package seraient même proposés gratuitement à l'unité.

Dans ce contexte, l'UFC-Que choisir a appelé mardi les parlementaires à renforcer les droits des clients de la banque de détail dans le projet de loi bancaire qui doit être examiné début février par le Parlement. «À commencer par l'information préalable sur les frais bancaires», demande l'association qui met gratuitement son comparateur de frais bancaires, lancé début juin, à la disposition des consommateurs pendant une semaine. Il est ordinairement réservé aux abonnés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le mercredi 23 jan 2013 à 18:36

    C'est la même chose chez les coiffeurs non ! mais c'est moins porteur... Les banquiers ne sont que des commerçants vous pouvez donc changer quand vous voulez de crèmerie.

  • vtt102 le mercredi 23 jan 2013 à 16:59

    d'acc avec gepadtun! n'importe quoi

  • gepadtun le mercredi 23 jan 2013 à 14:58

    Le franchouillard se ruine en iPad et autres c0nneries technos, n'hésite pas à faire cadeau de 20000€ sans discuter à un agent immobilier inculte lorsqu'il s'agit d'acheter son pavillon miteux, mais trouve que quelques dizaines d'euros c'est cher.C'est comme pour se soigner : trop cher. Le franchouillard adore perdre son temps sur les petites sommes et se faire tondre sur les grosses.

  • muck12 le mercredi 23 jan 2013 à 14:22

    si des imbéciles acceptent des frais exorbitants on pourra pas les changer SG CA LCL ect

  • cyrilc1 le mercredi 23 jan 2013 à 14:05

    En plus, ici mettre en concurrence des banques en lignes, qui indéniablement n'ont pas les mêmes charges d'exploitations et la même qualité de service offerte par la proximité, avec des banques traditionnelles relève du non sens. Mais que veulent ils? des services gratuits? mais alors qui payent ceux qui vous les rendent ces services?

  • cyrilc1 le mercredi 23 jan 2013 à 14:03

    Encore une fois a la hauteur de la mediocrite de leurs enquetes l'UFC... Ils font croire que leur combat est juste mais a cause d'eux, nous usagers bancaires, avons vu nos tarifs de service augmenter puisqu'ils ont fait supprimer les offres soit disant packagées et remplacées par des offres plus couteuses car aménagées par des services a l'unité...

  • M2031727 le mercredi 23 jan 2013 à 13:36

    Paumont1 les services fournis par boursorama sont bien supérieurs à celui des banques "avec guichet" comme vous dites.

  • paumont1 le mercredi 23 jan 2013 à 12:33

    une banque sans guichet ne fournit pas le même service , elle ne peux pas être comparée aux banques avec guichet.

  • cresus57 le mercredi 23 jan 2013 à 11:30

    Bourso, ING, Fortuneo... il y a le choix.

  • lorant21 le mercredi 23 jan 2013 à 09:34

    j'alalis dire la même que chose que Boudet.