L'UEFA se plaint auprès de la FIFA d'une campagne anti-Platini

le
0
L'UEFA DEMANDE À LA FIFA UNE ENQUÊTE SUR UNE CAMPAGNE ANTI-PLATINI
L'UEFA DEMANDE À LA FIFA UNE ENQUÊTE SUR UNE CAMPAGNE ANTI-PLATINI

par Simon Evans

ZURICH (Reuters) - L'UEFA a demandé à la FIFA d'enquêter sur l'origine d'un dossier anonyme extrêmement critique à l'encontre de Michel Platini, président de l'instance dirigeante du football européen et candidat à la succession de Sepp Blatter à la tête de la Fédération internationale de football, rapporte dimanche le journal allemand Welt am Sonntag.

L'existence de ce dossier émanant apparemment du siège de la FIFA à Zurich a aussi été signalée dans les médias suisses.

D'après le Welt am Sonntag, ce document intitulé "Platini, un cadavre dans le placard" donne une image peu flatteuse de l'ancien capitaine de l'équipe de France et émet des doutes sur ses compétences pour diriger la FIFA.

Le journal affirme que ce dossier a été envoyé "directement du siège de la FIFA à Zurich à des organes de presse avec demande de diffusion, mais sans référence à l'auteur".

Le Welt am Sonntag ajoute que le secrétaire général de l'UEFA, Gianni Infantino, a écrit à son homologue de la FIFA, Jérôme Valcke, pour lui demander une enquête sur l'origine et la diffusion de ce document.

"Je peux confirmer que le secrétaire général de l'UEFA, Gianni Infantino, a adressé une lettre de protestation au secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke", a dit un porte-parole de l'UEFA à Reuters.

"Nous avons demandé à la FIFA d'enquêter sur l'origine de cet article car nous sommes préoccupés par les rumeurs sur une campagne présumée de dénigrement à l'encontre du président de l'UEFA", a-t-il ajouté.

La Fifa n'a pas répondu aux sollicitations de Reuters à ce sujet.

Sepp Blatter a annoncé en juin qu'il remettait son mandat en jeu en raison des déflagrations provoquées par un scandale de corruption présumée éclaboussant la Fifa.

Michel Platini est actuellement le favori de cette élection prévue le 26 février prochain. Ses relations avec Sepp Blatter se sont fortement détériorées en raison de ce scandale, l'ancien meneur de jeu des Bleus ayant publiquement appelé le président de la FIFA à passer la main.

Dans une interview parue samedi dans le journal néerlandais Volkskrant, Sepp Blatter a déclaré qu'il y avait un "virus anti-FIFA à Nyon", ville suisse des rives du lac Léman où se trouve le siège de l'UEFA, face à Messery.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant