L'UE va établir une liste unique de paradis fiscaux

le
0
    BRUXELLES, 19 mai (Reuters) - Les ministres des Finances de 
l'Union européenne vont donner leur feu vert la semaine 
prochaine à la rédaction d'une liste commune de paradis fiscaux 
et de sanctions à leur encontre, selon un projet d'accord.  
    Les 28 pays membres de l'UE disposent pour l'instant chacun 
de leur propre liste noire de "juridictions non coopératives" et 
sont libres de les sanctionner ou pas. L'UE a décidé de définir 
une position commune après le scandale des "Panama papers", qui 
a éclaté le mois dernier.  
    Selon le projet d'accord qui doit être validé mercredi lors 
de la réunion des ministres des Finances de l'Union, cette liste 
noire sera mise en chantier d'ici septembre et devrait être 
prête dans le courant de l'année prochaine.  
    "Des mesures défensives pourraient être envisagées dans et 
hors du domaine fiscal", écrivent ses auteurs, évoquant 
d'éventuelles sanctions.  
    Les ministres des Finances ont dit en avril vouloir 
finaliser cette liste en septembre mais des désaccords 
subsistent sur la définition d'un paradis fiscal et plusieurs 
Etats membres n'ont pour l'instant classé aucun pays comme "non 
coopératif". 
    Un "code de conduite" définissant des critères acceptés par 
tous doit être rédigé sur la base des normes établies par 
l'OCDE, l'Organisation pour la coopération et le développement 
économiques et en intégrant des "critères supplémentaires". 
     
 
 (Francesco Guarascio, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant