L'UE tend à réduire le bruit de ses automobiles

le
0
Les nuisances sonores liées au trafic automobile sensibilise le Parlement européen. AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI
Les nuisances sonores liées au trafic automobile sensibilise le Parlement européen. AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI

(Relaxnews) - Les limites sonores des voitures vont prochainement être renforcées en vue de protéger la santé publique, conformément à un projet de loi adopté au Parlement européen. Les députés demandent en outre la mise en place d'un système d'alerte pour rendre audibles aux piétons les véhicules hybrides et électriques.

Une première phase s'appliquerait aux nouveaux modèles de véhicules entrant sur le marché. Dans ce cas, les limites imposées pour les voitures standards passeraient de 74dB à 68dB. Les véhicules plus puissants bénéficieraient d'une marge de 2 à 6db supplémentaires. La limite pour les poids lourds de plus de 12t resterait à 81dB.

Les députés européens souhaitent également que les nouvelles voitures soient dotées d'un système d'étiquetage pour leurs caractéristiques sonores, à la manière de ce qui se pratique déjà pour la consommation de carburant, le bruit des pneumatiques ou les émissions de CO2.

Le problème des voitures électriques silencieuses

De leur côté, les véhicules électriques et hybrides constituent une réelle menace, par leur silence, pour les piétons. C'est pourquoi le Parlement demande à ce que soit introduit un système d'avertissement acoustique du véhicule (AVAS).

Dans tous les cas, ce projet législatif doit maintenant être négocié avec les différents états membres de l'UE.

Une étude menée par l'Agence européenne pour l'environnement montre que la moitié de la population de l'Union européenne vivant en zone urbaine est exposée à des émissions sonores, dues au trafic, supérieures à 55dB.

db/ls

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant