L'UE, solidaire de la Jordanie, déplore les représailles

le
0

BRUXELLES, 4 février (Reuters) - L'Union européenne a exprimé mercredi sa solidarité à la Jordanie après l'assassinat d'un de ses pilotes, brûlé vif par l'Etat islamique, mais a regretté l'exécution de deux djihadistes irakiens détenus dans le royaume en représailles. "Si tout doit être fait pour enrayer le terrorisme et livrer les auteurs à la justice, notre réaction à la menace que représente (l'Etat islamique) doit être conforme à nos valeurs communes de justice et de respect des droits des détenus", a dit Federica Mogherini, porte-parole de la diplomatie européenne, citée dans un communiqué. "Notre action doit être guidée par le respect des lois internationales sur les droits humains et du droit humanitaire. L'hostilité de l'Union européenne à la peine de mort n'a pas changé et nous pensons que la peine capitale n'a aucun effet dissuasif", ajoute-t-elle. La diplomate italienne salue toutefois le rôle d'Amman "à la pointe du combat" contre les djihadistes et dans l'accueil des réfugiés syriens et irakiens. Après la diffusion d'une vidéo montrant la mort du pilote Mouath al Kassaesbeh, Sadjida al Richaoui, une islamiste irakienne condamnée à mort par la justice jordanienne dont l'organisation djihadiste réclamait la libération, a été exécutée, de même qu'un autre islamiste irakien membre d'Al Qaïda. ID:nL6N0VE070 (Alastair Macdonald, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant