L'UE se passerait aisément du gaz russe pendant un mois-Italie

le
0

MILAN, 6 octobre (Reuters) - L'Union européenne (UE) pourrait aisément surmonter une rupture de ses approvisionnements en gaz russe pendant un mois et elle pourrait même supporter une coupure plus longue si la crise entre l'Ukraine et la Russie entraînait des perturbations prolongées, a déclaré lundi le vice-ministre italien de l'Industrie. "Les résultats des tests de résistance (du marché européen de l'énergie) indiquent que nous pourrions avoir quelques problèmes supplémentaires si les perturbations duraient plus d'un mois, mais nous pourrions toujours y faire face", a dit Claudio De Vincenti lors d'une réunion des ministres européens de l'Energie et de l'Environnement à Milan. La Russie est le principal fournisseur de l'UE en pétrole, charbon et gaz naturel. Les gazoducs qui transitent par l'Ukraine sont devenus un enjeu politique entre Moscou et les Vingt-Huit en raison des sanctions imposées par ces derniers à la Russie pour son rôle présumé dans la crise ukrainienne. Claudio De Vincenti, responsable de l'énergie au sein du ministère italien de l'Industrie, a déclaré que l'UE pourrait surmonter une pénurie en gaz russe en accroissant ses capacités de stockage, en utilisant des terminaux d'importation de gaz naturel liquéfié et en diversifiant ses sources d'approvisionnement. L'Italie préside ce semestre le Conseil européen. La réunion ministérielle de Milan vise à définir des objectifs contraignants à atteindre en 2030 en matière de respect de l'environnement et d'utilisation des énergies renouvelables. (Stephen Jewkes et Oleg Vukmanovic; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant