L'UE sanctionne une entente dans l'emballage alimentaire

le
0

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne soupçonne 13 producteurs et distributeurs de conditionnements alimentaires d'entente sur les prix et de partage des marchés illicites.

La CE dit vendredi avoir adressé un communiqué des griefs aux sociétés concernées détaillant leurs infractions présumées. Comme à l'habitude, elle ne donne pas de nom.

"La Commission a adressé une communication des griefs à des fabricants ou à des distributeurs de barquettes en mousse de polystyrène et de barquettes rigides en polypropylène. Ces produits sont largement utilisés pour le conditionnement d'aliments tels que le poisson, la viande ou le fromage dans le secteur de la vente au détail", explique l'exécutif européen dans un communiqué.

La CE estime que leur comportement peut avoir été préjudiciable pour les clients directs comme les supermarchés et par contrecoup le consommateur.

"La Commission est préoccupée par le fait que ces entreprises aient pu se livrer à certaines pratiques en matière de fixation de prix, de partage du marché, de répartition de la clientèle, d'échanges d'informations sensibles sur le plan commercial et de manipulation des offres, contraires à l'article 101 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE) qui interdit les ententes et les pratiques commerciales restrictives", poursuit-elle.

"Ce comportement, s'il est avéré, peut avoir affecté les consommateurs directs, tels que les supermarchés et, en bout de chaîne, les consommateurs finaux".

Les entreprises incriminées risquent une amende pouvant atteindre 10% de leur chiffre d'affaires si leur culpabilité est prouvée.

Foo Yun Chee, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant