L'UE sanctionne le dictateur biélorusse

le
0
Les Vingt-Sept ont bloqué les avoirs et les visas du clan du président biélorusse.

Face à la bureaucratie européenne, qui exigeait d'Alexandre Loukachenko la libération de tous ses opposants, le président biélorusse a cherché à finasser. Non sans succès. À la place de l'élargissement massif réclamé par Bruxelles, il n'avait libéré samedi qu'une seule de ses bêtes noires, Vladimir Nekliaev, tout en jugeant utile de l'assigner à résidence et de le flanquer en permanence d'un agent du KGB.

Les Vingt-Sept n'ont pas pleinement apprécié les subtilités diplomatiques du «dernier dictateur d'Europe». Réunis lundi à Bruxelles, ils l'ont privé de visa européen, ainsi que 156 caciques du régime. Leurs avoirs financiers ont également été gelés. De telles sanctions, visant seulement 35 personnes, existaient déjà sur le papier mais avaient été gelées en 2008 afin d'encourager, à l'époque, le timide virage occidental du dirigeant biélorusse.

Loukachenko préfère rester avec son «peuple»

Mais, depuis la brutale répression des manifesta

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant