L'UE sanctionne des seconds couteaux en Russie et en Ukraine

le
0

(Actualisé avec détails, citations) BRUXELLES, 5 février (Reuters) - Les gouvernements des pays membres de l'Union européenne se sont mis d'accord sur une nouvelle liste de personnes physiques et morales russes et ukrainiennes pro-russes visées par des sanctions en raison de leur rôle dans le conflit en Ukraine, indiquent des diplomates jeudi. Cette nouvelle liste concerne 19 personnes physiques, dont cinq ressortissants russes, et neuf personnes morales, dont une entreprise russe, mais aucune n'est de premier plan ou de haut rang, ajoutent ces diplomates. "Il s'agit de noms de deuxième ou troisième catégorie", a précisé un diplomate. Les noms des personnes visées n'ont pas été dévoilés mais les mesures touchant les entreprises se traduiront par une restriction de l'accès aux marchés financiers européens et une limitation des échanges commerciaux et technologiques. Les ministres des Affaires étrangères de l'UE devraient approuver cette liste lors de leur réunion lundi à Bruxelles. Elle viendra s'ajouter à celles déjà établies depuis le début du conflit. Les Etats de l'UE peinent à maintenir une position commune face à la Russie depuis la mise en oeuvre il y a un an du premier train de sanctions qui pénalisent les économies les plus fragiles du bloc et inquiétent ceux qui voudraient une approche plus mesurée à l'égard de Moscou. Certains pays favorables à une attitude intransigeante souhaitaient que le ministre russe de la Défense Sergueï Choigou figure sur la liste des personnes sanctionnées mais une entente n'a pas été possible sur ce point, ont expliqué des diplomates. (Alastair Macdonald, Adrian Croft et Foo Yun Chee; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant