L'UE s'apprête à infliger une amende record à Google-sources

le
0
    PARIS, 26 juin (Reuters) - La Commission européenne devrait 
infliger dès mardi une amende record à Google, filiale 
d'Alphabet  GOOGL.O , concernant son comparateur de prix, a-t-on 
appris lundi de deux sources proches de la situation. 
    Dans ce qui constitue l'un des trois dossiers visant le 
groupe américain à Bruxelles, le géant de l'internet est accusé 
par ses concurrents de profiter de sa position dominante en tant 
que moteur de recherches pour favoriser son service de 
comparaison de prix Google Shopping lorsqu'un internaute 
effectue une requête. 
    L'exécutif européen, qui a ouvert son enquête il y a sept 
ans, a conclu en avril 2015 que Google faussait les résultats de 
la recherche sur internet, ce qui était préjudiciable à ses 
concurrents et aux consommateurs. 
    Sollicitée sur l'amende qu'elle s'apprête à infliger au 
groupe américain, la Commission a refusé de répondre.  
    Google de son côté a déclaré: "Nous continuons à nous 
engager de manière constructive avec la Commission européenne et 
nous croyons fermement que nos innovations dans les achats en 
ligne ont été bonnes pour les acheteurs, les distributeurs et la 
concurrence". 
    Google estime en outre que les autorités de régulation font 
peu de cas de la concurrence représentée par Amazon  AMZN.O  et 
eBay  EBAY.O . 
    Reuters a rapporté le 1er juin que la Commission européenne 
souhaitait imposer une lourde amende à Google concernant ses 
services de commerce électronique avant la pause estivale du 
mois d'août.   
    En cas d'infraction au droit européen, les entreprises 
risquent une amende pouvant représenter jusqu'à 10% de leur 
chiffre d'affaires mondial, ce qui dans le cas de Google 
pourrait atteindre environ 9 milliards de dollars, sur la base 
de ses revenus 2016. Une telle amende est toutefois improbable. 
    En 2009, le géant américain des semi-conducteurs Intel 
 INTC.O  a reçu une amende de 1,06 milliard d'euros, la plus 
importante à ce jour. 
    Outre l'amende, la Commission invitera Google à mettre fin à 
ses pratiques jugées anticoncurrentielles, mais on ne sait pas 
pour l'instant quelles mesures elle imposera au groupe pour 
s'assurer que ses concurrents obtiennent un traitement équitable 
dans les résultats des recherches sur les comparaisons de prix.  
    La fermeté de la Commission européenne contrasterait 
singulièrement avec la décision rendue en 2013 par la FTC 
(Federal Trade Commission) aux Etats-Unis, qui a seulement 
demandé à Google d'arrêter de "supprimer" les commentaires et 
autres données provenant des sites web concurrents pour ses 
propres produits. 
 
 (Foo Yun Chee; Claude Chendjou pour le service français, édité 
par Bertrand Boucey) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant