L'UE reconnaît la légitimité de l'opposition à Kadhafi

le
0
Les dirigeants européens réunis en sommet ont appelé le leader libyen et son régime à démissionner «sans délai». Sans décider d'une prochaine action militaire, ils disent étudier «toutes les options» possibles.

o L'UE reconnaît l'opposition libyenne comme «légitime»

Au terme d'une réunion extraordinaire organisée vendredi pour discuter du conflit libyen, les dirigeants des 27 pays de l'Union européenne ont déclaré qu'ils considéraient l'opposition à Mouammar Kadhafi au sein du Conseil national de transition (CNT) comme un interlocuteur «légitime», sans exclure d'autres interlocuteurs. Cette nuance permet de différencier la position de l'UE de celle de la France qui reconnait l'opposition comme seule interlocutrice. Tripoli a d'ailleurs riposté en suspendant ses relations diplomatiques avec Paris.

Des représentants du CNT ont eu plusieurs entretiens à Bruxelles avec des responsables européens. «Les dirigeants actuels (de la Libye) doivent abandonner le pouvoir sans délai», a déclaré le président de l'UE Herman Van Rompuy à l'issue d'une réunion extraordinaire à Bruxelles. Nicolas Sarkozy a lui assuré que le colonel Kadhafi n'était «plus un interlocuteur»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant