L'UE prépare une accentuation de ses sanctions contre la Crimée

le
1

BRUXELLES, 10 décembre (Reuters) - L'Union européenne envisage d'étendre son embargo contre la Crimée, annexée en mars dernier par la Russie, en y incorporant la vente de technologies liées à l'exploration des hydrocarbures, selon un projet de document que Reuters a pu consulter mercredi. Les ressortissants de l'UE auraient en outre interdiction d'acheter ou de financer des entreprises implantées en Crimée. L'embargo actuellement en vigueur proscrit les importations en provenance de Crimée de même que tout nouvel investissement dans des projets d'infrastructures liés aux transports, aux télécommunications et à l'énergie. Le projet prévoit aussi d'interdire aux entreprises européennes toute activité dans le secteur du tourisme. D'après les dernières statistiques, la Crimée recevait avant son annexion par la Russie entre 6 et 8 millions de visiteurs chaque année, dont plus de 60% d'Ukrainiens et 25% de Russes. Leur nombre devrait chuter cette année à trois millions. (Robin Emmott; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 10 déc 2014 à 17:36

    on se coupe les pieds et les mains, tout ça parce qu'on s'aplatit devant l'OTAN et les USA.