L'UE fait miroiter à Pékin la fin de l'embargo sur les ventes d'armes

le
0
L'interdit européen avait été adopté au lendemain du massacre de la place Tiananmen, en 1989.

L'un des premiers tournants de la politique étrangère engagés par Catherine Ashton visera sans doute la Chine : l'embargo sur les armes, humiliation publique imposée à la République populaire depuis plus de vingt ans, pourrait être levé au début de 2011, d'après des sources concordantes à Bruxelles. La fin de l'interdit européen, infligé dans les jours qui ont suivi le massacre autour de Tiananmen en 1989, «pourrait aller très vite», dit-on dans l'entourage de la haute représentante.

La question a été évoquée lors du dernier sommet, dans un rapport confidentiel présenté aux Vingt-Sept. L'embargo y est décrit comme « un obstacle majeur» à la coopération euro-chinoise en politique étrangère et dans le domaine de la sécurité. L'UE, ajoute le document, «devrait en tirer les conclusions pratiques et aller de l'avant».

L'embargo sur les armes létales, imposé peu après celui des États-Unis, a perdu au fil des ans sa justification pratique. La Chin

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant