L'UE et le FMI allègent la dette grecque de 40 milliards

le
0
Après 14 heures de discussion, les créanciers d'Athènes se sont entendus sur des mesures permettant de ramener sa dette à un niveau soutenable d'ici dix ans, tout en évitant de parler d'effacement. Ils ont aussi débloqué 44 milliards d'aide.

Les dix-sept pays de l'euro et le FMI ont validé dans la nuit un allègement d'environ 40 milliards d'euros du fardeau de la dette grecque et balisé pour au moins dix ans un retour du pays vers davantage de stabilité financière.

L'accord, «laborieux mais constructif» pour Christine Lagarde, a été scellé au bout de 14 heures de discussion, lors d'un quatrième rendez-vous extraordinaire depuis la mi-novembre. Il autorise le déboursement à partir du 13 décembre de trois tranches de crédits suspendues depuis l'été et permet au trésor grec d'éviter la banqueroute. L'enveloppe d'aide en retard atteint 44 milliards, dont 10 milliards que le conseil du FMI devra lui-même débloquer à son tour.

Dans le huis clos, l'objec...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant