L'UE éreintée sur sa mission au Kosovo

le
0
La Cour des comptes européenne dénonce l'inefficacité et la gabegie dans la gestion de la crise.

Avec moins de 2 millions d'âmes et une indépendance toute neuve, le Kosovo semblait taillé sur mesure pour tester la «puissance discrète» (soft power) que l'UE entend exercer sur ses voisins. Un rapport accablant de la Cour des comptes européenne remet les pendules à l'heure: il dénonce l'inefficacité de l'aide européenne, la gabegie financière et le manque cruel de moyens humains de la plus vaste opération civile de gestion de crise lancée depuis Bruxelles.

Sur le papier, l'UE ne s'est pas ménagée pour soutenir l'État de droit à Pristina. Par tête, les Kosovars sont les champions toutes catégories de l'aide européenne: 116 euros par habitant l'an dernier, contre 33 pour la Bosnie voisine et 28 pour la Serbie. Bruxelles y conduit deux grosses opérations. L'une confiée à la Commission, avec une assistance financière traditionnelle mais renforcée. L'autre diri...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant