L'UE envisage de suspendre ses livraisons d'armes au Caire

le
0
La majorité des aides financières promises à l'Égypte n'ont en outre pas été versées, Le Caire n'ayant pas respecté les conditions requises, notamment en matière de «progrès démocratique».

Bruxelles

L'Union européenne réfléchit à un arrêt de ses livraisons d'armes à l'Égypte comme moyen de convaincre l'armée de renouer le dialogue avec les Frères musulmans et le président déchu Mohammed Morsi. Cette option sera sur la table des vingt-huit ministres des Affaires étrangères, réunis à Bruxelles ce mercredi pour tenter de formuler une réponse commune face à l'aggravation de la crise que traverse le pays. «Nous ne parlons pas de sanctions», souligne Bernardino Leon, représentant spécial de l'UE pour le sud de la Méditerranée. L'Europe, qui cherche à accroître sa pression pour ramener les parties au dialogue politique, veut rester un interlocuteur accepté par toutes les parties.

Certains dirigeants européens ont déjà condamné publiquement les ex...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant