L'UE enquête sur l'aide de l'Italie à l'aciérie Ilva

le
0
    BRUXELLES, 20 janvier (Reuters) - La Commission européenne a 
annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête approfondie sur 
l'aide publique apportée par l'Etat italien au sidérurgiste 
Ilva, en lui conseillant de vendre son site de Tarente, dans le 
sud de l'Italie, déficitaire et très polluant.  
    Le site est la plus grande aciérie d'Europe et la Commission 
dit avoir reçu de nombreuses plaines contre les différentes 
aides apportées par Rome pour le maintenir à flot.  
    La Commission explique dans un communiqué qu'elle 
s'attachera à déterminer si ces aides "confèrent à l'entreprise 
un avantage indu dont ne bénéficient pas ses concurrents". 
    Pour la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, 
"la meilleure garantie pour assurer un avenir durable à la 
production sidérurgique dans la région de Tarente est la vente 
des actifs d'Ilva à un acquéreur qui les mette à niveau pour 
leur permettre de respecter les normes environnementales et qui 
les exploite à des fins productives". 
    Les mesures visées par l'enquête représentent environ deux 
milliards d'euros de financements susceptibles d'avoir bénéficié 
d'un soutien de l'Etat.  
    Ce montant regroupe des garanties publiques sur des prêts, 
ainsi que des lois accordant aux créanciers d'Ilva une priorité 
absolue de remboursement en cas de faillite et assurant au 
groupe l'accès à des fonds saisis dans le cadre d'une procédure 
pénale en cours visant ses actionnaires.  
    Ilva a été placée sous administration judiciaire en 2013 
après la saisie par la justice de 8,1 milliards d'euros détenus 
par ses actionnaires, la famille Riva, sur fond d'allégation 
selon lesquelles les émissions toxiques du site favorisaient des 
taux anormalement élevés de cancers dans la région de Tarente, 
dans les Pouilles. 
    L'Etat a repris le site l'an dernier pour sauver ses quelque 
16.000 emplois et gérer la dépollution.  
        
 
 (Philip Blenkinsop; Marc Angrand pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant