L'UE en crise et divisée reçoit son Nobel

le
0
Plusieurs dirigeants européens, dont le Britannique David Cameron, n'étaient pas présents lundi à Oslo.

Une Union européenne meurtrie par la plus grave crise économique de son histoire, divisée sur son futur budget commun, incapable de forger une politique extérieure commune et contestée par nombre de ses ressortissants - c'est pourtant cette UE, imparfaite et controversée, qui a été honorée lundi à Oslo de la plus prestigieuse des récompenses. Le prix Nobel de la paix a été reçu, au nom des Vingt-Sept, par leurs trois représentants, Herman Van Rompuy, José Manuel Barroso et Martin Schultz, dans le grand hall de l'hôtel de ville d'Oslo, en présence de la famille royale de Norvège. Une vingtaine de chefs d'État et de gouvernement, dont François Hollande, Angela Merkel et Mario Monti, avaient fait le déplacement. En revanche, une demi-douzaine d'autres, dont l'eurosceptique David Cameron, ont boudé une cérémonie précédée de nombreuses critiques. Le «club» europé...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant