L'UE élargit le régime des sanctions concernant les islamistes

le
1
    BRUXELLES, 20 septembre (Reuters) - L'Union européenne est 
convenue mardi de geler les avoirs de certains islamistes et de 
leurs soutiens financiers même s'ils ne figurent pas sur les 
listes noires des Nations unies, cela à l'initiative de la 
France qui a souhaité cette évolution dans la foulée des 
attentats des derniers mois. 
    Jusqu'à présent, les règles de l'UE ne permettaient 
d'appliquer des sanctions qu'aux personnes et aux entités visées 
par les Nations unies. 
    Personne n'a été placé mardi sous des sanctions 
particulières, mais les règles ainsi amendées permettront 
désormais à l'UE d'en appliquer à des islamistes qui ont préparé 
des attentats ou y ont participé, ainsi qu'à ceux qui arment ou 
financent des groupes intégristes comme l'Etat islamique ou Al 
Qaïda, ou qui cherchent à recruter de nouveaux membres. 
 
 (Robin Emmott; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jjd47 il y a 3 mois

    Pour moi, ça ne suffit pas. Il faut carrément confisquer ces avoirs pour indemniser les victimes d'attentats ou reverser dans les fonds publics pour donner des primes aux magistrats et policiers. Vous verrez qu'il y aura plus de zèle pour les arrêter et les condamner.