L'UE dit avoir toute confiance en la Grèce

le
6

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne a toute confiance en la Grèce pour ce qui concerne le respect de ses engagements pris lors du sommet européenne de la semaine passée, lorsqu'un nouveau programme d'aide de 130 milliards d'euros a été conclu, ont déclaré mardi les deux principaux responsables de la zone euro.

"Nous prenons acte de l'intention des autorités grecques d'organiser un référendum", écrivent le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso dans un communiqué commun.

"Nous sommes convaincus que cet accord est le meilleur pour la Grèce. Nous avons toute confiance en la Grèce pour qu'elle honore les engagements pris envers la zone euro et la communauté internationale."

José Manuel Barroso et Herman Van Rompuy ajoutent qu'ils ont parlé avec le Premier ministre grec George Papandreou et dit que la question du référendum serait discutée en marge du sommet du G20 de Cannes qui se tient du 3 au 5 novembre.

Ben Deighton et Luke Baker, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Matthieu Protard

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crakdepr le mardi 1 nov 2011 à 15:12

    Une hausse de 45% de la dette/ sur le pib/1 an avec 4% de croissance faut pas étre un génie pous comprandre que revenir en 2010 début de la folie et de l'ilustration de la trahison europeenne n'est pas une solution.............

  • crakdepr le mardi 1 nov 2011 à 15:08

    L'Union européenne a toute confiance en la Grèce pas l'inversse!!!!!!des banques centralesdvrait pas cautionnés des préts a 30% avec une croissancede 4%morts assuré. Le ministre préfere une mort rapide a une mort lente il a raison.

  • mencier le mardi 1 nov 2011 à 15:05

    Recevoir un assentiment populaire n est il pas le meilleur moyen de securiser ce plan.Les grecs reagissent vigoureusement , comme les partis politiques. Les mettre au pied du mur va les obliger a reflechir et a moins crier. Il y a du temps pour ca.Et quelle autre sortie pour la Grece ? Quitter l euro pour restaurer la Drachme ? une illusion, car que vaudra t elle ? Sensuivra une inflation germanique des annees 30, un chomage monstrueux.

  • jevoq le mardi 1 nov 2011 à 15:04

    ---"la question du référendum serait discutée en marge du sommet du G20 de Cannes qui se tient du 3 au 5 novembre."--- C'est donc là que le chantage va être annoncé: effacement de 100% de la dette Grecque, sinon, pour les mesures d'austérité, vous avez le bonjour d'Alfred...

  • squal73 le mardi 1 nov 2011 à 14:54

    c'est bien l'UE !!! Sont-ils tous naifs à ce point ?????

  • M8517884 le mardi 1 nov 2011 à 14:52

    ils nous l'ont mis assez profond