L'UE dévoile sa réforme du marché de l'énergie

le
0
    BRUXELLES, 30 novembre (Reuters) - La Commission européenne 
a dévoilé mercredi une réforme du marché de l'énergie qu'elle 
souhaite voir en place après 2020 et qui vise une meilleure 
gestion de la consommation d'électricité, une meilleure 
intégration des énergies renouvelables et une suppression 
progressive des subventions versées aux centrales électriques à 
charbon. 
    Le projet de loi, qui doit encore être approuvé par les 
Etats-membres et le Parlement européen, fixe un objectif 
chiffré: une réduction de la consommation d'électricité de 30% 
d'ici 2030 et une part des énergies renouvelables portée à au 
moins 27% dans le mix énergétique des pays de l'Union 
européenne. 
   Afin de favoriser l'échange de flux d'énergie entre les 
différents pays de l'UE, la Commission propose notamment la mise 
en place de centre régionaux chargés d'améliorer la coopération 
entre les opérateurs de réseaux et de donner davantage de 
pouvoir à l'ACER, l'agence de coopération des régulateurs de 
l'énergie. 
    La Commission européenne a également publié ce mercredi le 
rapport final de l'enquête sectorielle qu'elle a réalisée sur 
les mécanismes de capacité, une pratique courant dans des pays 
tels que la France.  
    Elle demande à ce que les pays qui veulent subventionner les 
compagnies d'électricité mettant en réserve des capacités pour 
garantir la sécurité des approvisionnements appliquent au 
préalable les réformes et procèdent à un examen destiné à 
déterminer si un tel mécanisme s'impose.  
    De cette manière, ces entreprises ne bénéficieront pas d'un 
avantage indu, explique la CE. 
    "Les mécanismes de capacité doivent répondre aux problèmes 
survenus sur le marché et être ouverts à toutes les technologies 
et aux opérateurs d'autres pays de l'UE", a déclaré la 
commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager. 
    "Ils ne doivent pas constituer une subvention déguisée en 
faveur d'une technologie spécifique, comme les combustibles 
fossiles, ou gonfler exagérément le prix de l'électricité pour 
les consommateurs".    
     
 
 (Alissa de Carbonnel et Foo Yun Chee,  Catherine 
Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid 
Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant