L'UE d'"une extrême vigilance" envers la Turquie-Hollande

le
0
    BRUXELLES, 7 mars (Reuters) - L'Union européenne doit être 
d'une "extrême vigilance" vis-à-vis de la Turquie, notamment sur 
la liberté de la presse, a déclaré lundi François Hollande. 
    Les 28 pays membres de l'Union Européenne se réunissent ce 
lundi à Bruxelles avec la Turquie pour tenter d'enrayer la crise 
des migrants. En contrepartie d'un soutien financier, ils 
souhaitent notamment que les autorités turques contrôlent mieux 
l'accès à leur territoire et consentent à des réadmissions 
automatiques. 
    "Le plan est simple à énoncer, difficile à mettre en oeuvre 
: c'est sécurité des frontières extérieures, c'est coopération 
avec la Turquie et c'est solidarité avec la Grèce, c'est ce que 
la France va défendre comme position", a dit le président 
français à son arrivée à Bruxelles. 
    "Coopération avec la Turquie ne veut pas dire qu'on accepte 
tout de la Turquie, et notamment, nous devons être d'une extrême 
vigilance, et je le suis, par rapport à certaines mesures qui 
ont été prises, et notamment par rapport à la presse. La presse 
elle doit être libre partout, et notamment en Turquie", a ajouté 
François Hollande. 
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant