L'UE condamne les frappes russes à Alep, parle de possibles crimes de guerre

le
0
    LUXEMBOURG, 17 octobre (Reuters) - L'Union européenne a 
condamné lundi les frappes aériennes syriennes et russes contre 
la partie orientale d'Alep, aux mains des insurgés, et a estimé 
que les avions russes visaient délibérément des hôpitaux et le 
personnel médical. 
    "Depuis le commencement de l'offensive lancée par le régime 
et ses alliés, notamment la Russie, l'intensité et l'ampleur des 
bombardements aériens contre l'est d'Alep sont manifestement 
disproportionnées", lit-on dans le communiqué des ministres des 
Affaires étrangères de l'UE, qui étaient réunis lundi à 
Luxembourg. 
    "Le fait de viser délibérément des hôpitaux, le personnel 
médical, des écoles et des infrastructures essentielles, ainsi 
que l'utilisation de barils d'explosifs, de bombes à 
fragmentation et d'armes chimiques, pourraient équivaloir à des 
crimes de guerre", ont déclaré les ministres à Luxembourg. 
 
 (Robin Emmott; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant