L'UE cible les femmes du clan el-Assad

le
0
Avec les autres femmes du clan Assad, Asma, figure glamour du régime syrien va être privée de visa pour l'Europe tandis que ses avoirs sur le Vieux Continent vont être gelés.

L'Europe cherche à faire céder le clan el-Assad en ciblant ses femmes: la mère du président syrien, sa s½ur, sa belle-s½ur et bien sûr sa jeune épouse, Asma, visage glamour d'un régime devenu meurtrier. Avec huit autres personnes, elles vont être interdites de visas pour l'Europe et privées de l'usage de leurs biens sur le Vieux Continent.

La punition, après un an de répression féroce, risque pourtant de manquer sa cible no 1. La femme du président syrien, connue comme la «Rose du désert», possède un passeport du Royaume-Uni. Dès aujourd'hui, samedi, elle devra faire une croix sur les boutiques de l'avenue Montaigne, à Paris. Mais en théorie, rien ne l'empêchera de courir chez Harrods, à Londres. Elle y est née il y a trente-six ans et y a passé l'essentiel de son existence, bien que sa famille vienne de Homs, ville martyre de la révolte.

La Grande-Bretagne, qui s'est engagée avec les Vingt-Sept à «resserrer l'étau diplomatique et économique» sur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant