L'UE attend des gestes de Pékin sur le libre-échange

le
0
L'UE ATTEND DES GESTES DE PÉKIN SUR LE LIBRE-ÉCHANGE
L'UE ATTEND DES GESTES DE PÉKIN SUR LE LIBRE-ÉCHANGE

par Ethan Bilby

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne est disposée à approfondir ses relations commerciales avec la Chine mais elle entend d'abord obtenir des concessions de Pékin, montrent des documents auxquels Reuters a eu accès mardi.

La Commission européenne devrait adopter avant la fin du mois le principe de négociations avec la Chine en vue d'un accord sur les investissements mais les documents consultés par Reuters montrent qu'un accord commercial bien plus ambitieux pourrait être envisagé si Pékin jouait le jeu.

Un tel accord de libre-échange pourrait être évoqué si la Chine pouvait "s'attaquer aux racines des obstacles actuels à l'accès au marché et des problèmes de concurrence", explique un projet de document rédigé par les services diplomatiques de l'Union.

Ce texte pourrait constituer la réponse de l'UE à une proposition soumise par Pékin avant le sommet UE-Chine de l'an dernier. Le projet pourrait être évoqué lors d'une rencontre entre les principaux dirigeants de l'Union et de la République populaire prévue à l'automne.

"La conclusion d'un accord ambitieux sur les investissements (...) constituerait un signal fort de la capacité à approfondir notre relation de manière efficace", poursuit le texte.

Le pacte d'investissement bilatéral proposé par l'UE à la Chine l'automne dernier permettrait un meilleur accès des Européens aux marchés chinois tout en confortant l'accès donné par l'Union aux investisseurs venus de Chine.

La perspective d'un accord de libre-échange plus large suscite toutefois des objections de certains pays de l'Union, comme la France et l'Italie, qui ont exprimé leurs doutes sur les propositions de l'UE lors de réunions d'experts la semaine dernière, ont dit plusieurs sources européennes.

L'Allemagne et d'autres Etats membres jugent pour leur part qu'avant d'envisager un accord de libre-échange, l'UE devrait conclure l'accord de partenariat et de coopération projeté avec la Chine, sur lequel des discussions sont ouvertes depuis 2007 mais restent bloquées.

Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant