L'UE appelle Moscou à cesser ses bombardements en Syrie

le
0
    BRUXELLES, 20 février (Reuters) - Les bombardements russes 
en Syrie mettent en péril les efforts de paix, profitent au 
groupe Etat islamique et aggravent la crise migratoire en 
Europe, ont estimé vendredi les chefs d'Etat et de gouvernement 
de l'Union européenne, appelant la Russie à cesser immédiatement 
de pilonner la rébellion syrienne soutenue par les Occidentaux. 
    "Le Conseil européen appelle le régime syrien et ses alliés 
à cesser immédiatement d'attaquer des groupes d'opposition non 
terroristes, ce qui menace les perspectives de paix, profite à 
Daech et nourrit la crise des réfugiés", déclarent les 
Vingt-Huit dans un communiqué diffusé à l'issue de leur sommet 
de deux jours à Bruxelles.  
    Les dirigeants de l'UE réclament l'application immédiate 
d'une cessation des hostilités au niveau national, qui 
s'appliquerait à "toute partie actuellement engagée dans des 
activités militaires ou paramilitaires", à l'exclusion des 
organisations désignées comme terroristes par les Nations unies. 
    Un accord conclu par les grandes puissances il y a une 
semaine à Munich prévoyait l'entrée en vigueur ce vendredi de 
cette cessation des hostilités, mais son espoir de le voir 
appliqué a vite été anéanti par l'escalade des violences sur le 
terrain.  
     
 
 (Robin Emmott; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant